Publié le

Sculpture en Argile, étape par étape

clay figurine bisqued

Voici toutes les étapes d’une sculpture en argile de petit format. Je réalise des sculptures d’animaux en céramique, soit sur commande personnalisée soit disponibles sur ma boutique céramique. La sculpture en argile qui suit a été réalisée sur commande pour un client qui souhaitait une figurine de tigre blanc. J’ai réalisé la sculpture et la couleur chez moi (voir : faire de la céramique chez soi) et j’ai ensuite passé les étapes techniques au studio.

Sculpture en argile et modelage

Je travaille sur des formats réduits, autour d’une dizaine de centimètres de longueur en général. Cela me permet de réaliser des sculptures en argile faciles à gérer techniquement, mais qui ont aussi leur dose de défis. Créer des animaux avec des détails demande de la patience et une bonne connaissance en des animaux en général. J’ai acquis tout ceci en créant des illustrations d’animaux pendant des années avant de faire de la céramique.

Le modelage est une étape cruciale. Je passe beaucoup de temps sur la forme générale. Je pars du plus grossier : un corps, des pattes, une tête, puis j’ajoute les détails. Je prends garde à garder une forme régulière tout au long du modelage de la sculpture en terre. Il est difficile de revenir par la suite sur le lissage si l’on a fixé les petits éléments tels que les oreilles ou la queue.

Je ne laisse pas mes figurines reposer sur leurs jambes trop rapidement pour éviter les déformations et je les laisse sécher lentement pour éviter les casses.

Séchage et décor de la sculpture en argile

Après 24 h de séchage doux, je lisse le tigre avec une éponge très fine, puis j’entame le décor de la sculpture céramique. Mon client a spécifié qu’il voulait un tigre blanc. J’ai donc à réaliser uniquement le marquage puisque ma porcelaine sera blanche une fois cuite. Elle est beige / grise lorsqu’elle est humide puis plus elle sèche plus elle blanchit.

Les céramistes qui travaillent sur des pièces plus grandes préfèrent souvent éviter le décor sur le stade cru de la terre. Cela peut causer quelques problèmes. Pour le format que j’utilise, c’est réalisable car il n’y aura pas de réhumidification trop importante de l’argile – ce qui crée des fragilités.

Les sous-glaçures sont comme des peintures, avec ceci d’amusant qu’elles n’auront quasiment jamais le rendu final lors de la réalisation. Pour le noir c’est plutôt facile, mais pour d’autres le résultat sur cru est vraiment trompeur. Par exemple, les yeux sont bleus ici mais ils seront vraiment bleu très foncé sur le rendu final. La cuisson des couleurs les modifie mais la glaçure (le rendu brillant) les modifie également. Une batterie de test s’impose pour vérifier les mariages argile / sous-glaçure / glaçure. Il existe d’autres techniques de décor comme les terres colorées ou les engobes avec lesquelles je ne suis pas familière mais qui peuvent intéresser les futurs apprentis céramistes.

A ce stade, la terre sèche et crue est extrêmement fragile, elle est comme un chateau de sable sec. Elle va se briser au moindre choc, il faut donc être très prudent. Dans ce cas je l’ai transportée de chez moi au studio dans une petite caisse en carton garnie de mousse.

Première Cuisson de la sculpture en argile

Une fois prête, la sculpture passe d’abord par une première cuisson qui s’appelle le biscuit. Cela permet de solidifier la pièce et de rajouter des décors par la suite. La cuisson ne peut pas se faire dans un four traditionnel de cuisine. En effet, la température de cette cuisson se situe autour de 1000°C et dure plusieurs heures. Dans tous les cas, vous devrez donc faire appel à un céramiste expérimenté car l’enfournage et le déchargement du four sont aussi des étapes délicates.

figurine de tigre après cuisson biscuit
20 novembre : 1ère cuisson Après la cuisson biscuit, la figurine est plus solide et plus blanche. Les couleurs ne sont pas finales.

Émaillage

Une fois le biscuit sorti du four, pour moi c’est le moment d’émailler mes animaux en céramique. Pour cela je les trempe rapidement dans la solution d’émail transparent. La couche ne doit pas être trop épaisse ni trop fine. En effet, si elle est trop lourde elle masquera les détails et risquera de couler, trop fine elle n’aura en revanche pas le rendu brillant attendu.

emaillage de la céramique
21 novembre : Émaillage par trempage puis nettoyage

Une fois l’eau de la solution d’émail absorbée par la figurine, je nettoie les parties qui seront au contact de la plaque du four. C’est une étape indispensable et cruciale, sans cela votre pièce fusionnera avec la plaque et sera inutilisable. En prime, vous aurez ruiné une pièce de four. Avec une éponge humide je retire la couche d’émail du dessous des pattes. Enfin, avec mon doigt sec ou un chiffon doux, j’atténue les petites aspérités de la glaçure.

Seconde cuisson et fin !

Pour finir, la sculpture passe par une dernière cuisson. Celle-ci s’effectue à une température plus élevée, appelée Cône 6, qui se situe a 1200 degrés environ. Avec la montée et la descente des températures progressives, elle s’étale aussi sur plusieurs heures. Une fois cette cuisson terminée, ma pièce est prête à partir chez son commanditaire !

Elle rejoint donc une petite boîte personnalisée et bien protégée dans un colis, elle part pour les États-Unis !

boite personnalisée pour l'envoi
Boîte personnalisée