Blog Illustration

Mermay et 1day1animal

En Mai, je combine 2 challenges de dessin : Mermay et 1day1animal. Le dessin du 1er Mai correspond au 100ème animal : le Flétan. Heureux hasard d’avoir un poisson ce jour-là : promis ce n’est pas fait exprès !

Idées de dessins, références et composition

Qu’est-ce qu’on fait avec un flétan ? Ce n’est pas le poisson le plus mignon de l’océan, il est assez terne et plat (haha)… Une sirène flétan – puisque c’Est le sujet de Mermay – aurait vite pu tourner au drame. De plus les recherches de références sont assez tristement axées sur le flétan comme plat principal… Pour trouver des images cet immense poisson dans son milieu naturel il faut ruser un peu.

Flétan pêché en Alaska

C’est gros le flétan

Au départ j’ai pensé à utiliser le camouflage dans le sable avec plusieurs poissons autour de la sirène mais les compos ne me semblaient pas très efficaces. J’ai opté pour un duo en voyage vers l’infini et l’au-delà, sur un joli fond sablonneux qui me permettrait d’utiliser un dégradé jaune / bleu que j’aime faire.

Flétan camouflé sur le fond sableux

Flétan camouflé sur le fond sableux

Encrage de Mermay

J’ai encré le flétan et sa sirène à la plume et à l’encre brune.

La plume me permet d’avoir une plus grande souplesse dans l’épaisseur du trait que le stylo plume Lamy que j’adore par-dessus tout. Cependant le stylo plume reste relativement rigide. En contrepartie l’utilisation de la plume a 2 inconvénients :

  1. C’est plus fastidieux car il faut la recharger régulièrement. Il faut être minutieux et éviter de se lancer sur une grande envolée sans recharge d’encre. Sinon on sèche en plein milieu et cela peut faire des petits accrocs dans une belle ligne.
  2. La plume dépose plus d’encre sur le papier, il faut donc faire très attention à ne pas gommer trop vite ou mettre la main sur le trait qui sèche. Gare aux bavures !

L’illustration à l’aquarelle

J’ai travaillé avec les aquarelles Kuretake encore une fois – dans un mode plus léger avec des couleurs plus diluées. Pour les reflets de lumière au fond de l’eau ainsi que les points blancs sur la sirène j’ai utilisé de la gomme de masquage. Ce sont les traits en bleu ci-dessous. Voir la liste de matériel.

Détail de ma peinture du flétan et sirène à l’aquarelle. J’ai utilisé des tons ocres, bruns et verts pour rappeler le fond sableux et la couleur du poisson . La robe peut varier grandement entre les individus d’ailleurs.

La peinture encore fixée à mon bureau avec du papier collant de masquage. Cela évite à la feuille de se déformer sous l’effet de l’eau. Je facilite ainsi le passage au scanner ainsi que l’encadrement pour les heureux futurs acquéreurs 🙂

L’illustration aquarelle finale : Un flétan et sa sirène sur un fond sablonneux, on peut sentir l’eau peu profonde et le soleil au-dessus de la mer. Je suis heureuse d’avoir réussi à combiner les deux challenges Mermay et 1day1animal pour cette première journée.

Une petite erreur d’illustration !

En revérifiant mes références, je m’aperçois que je me suis trompée sur le sens de la bouche du poisson. Ce qui en fait plutôt un poisson de la famille des limandes. Les poissons plats sont divisés en 2 groupes, ceux dont le côté gauche du corps est vers le haut (sénestre), et ceux dont le côté droit du corps est vers le haut (dextre). Et voilà, si vous avez lu jusqu’au bout vous avez sûrement appris deux nouveaux mots. Enfin, vous pouvez en savoir plus sur leur formation et notamment la migration de l’oeil en lisant l’article Wikipedia.