Inktober + 1day1animal

Après avoir complété toute la liste d’animaux du mois de Septembre à l’aquarelle, je repars pour 31 images à l’encre – et donc en monochrome – pour le mois d’octobre et le désormais fameux Inktober

J’ai vu beaucoup d’artistes et d’étudiants se stresser en amont de ce challenge de dessin, et cela me rend toujours un peu triste de constater qu’il est de plus en plus difficile de se faire remarquer. Cela peut paraître injuste de travailler avec acharnement pendant des heures, des jours et de ne pas rencontrer le succès escompté, mais c’est de plus en plus courant malheureusement. Les artistes sont de plus en plus nombreux et/ou ont de plus en plus accès aux différents réseaux, c’est très difficile de sortir du lot. 

Il n’y a pas de solution miracle, sinon je serais déjà à 50k sur instagram, mais ayant pris ce wagon tardivement et après les gros changements d’algos, j’ai acquis mes followers à la dure. 

Pour avoir quelques conseils cependant, pour relativiser et rationnaliser votre présence en ligne, j’avais rédigé une série d’articles sur cfsl.net à ce propos. 

Quand poster sur les réseaux sociaux quand on est illustrateur

Bref, allez jeter un oeil, et revenons à Inktober. 

Inktober : les challenges du passé

Inktober est un challenge de dessin : chaque année depuis 2009, Jake Parker donne une liste de thèmes et ensuite c’est à vous de voir. Vous pouvez rester fidèle au challenge de départ et utiliser l’encre une fois par jour, mais de nombreuses variantes existent tant sur les thèmes que sur les techniques ou le rythme. C’est libre, il n’existe pas (encore) de police de l’Inktober alors profitez-en !

Pour revenir un peu sur ce challenge, l’an dernier je n’avais pas fait le mois entier, j’avais produit onze dessins mais en plein changement de pays, j’avais vite laissé tomber. Cela marque aussi le début de mon utilisation quotidienne, ou presque, d’Instagram.

En 2016 j’avais produit une série de 31 dessins sur les fonds marins avec la liste officielle de Jake Parker, initiateur du challenge. 

Inktober 2016 - la faune marine + la liste officielle
31 dessins d’inktober 2016 

Et en 2013  j’avais fait quelques petites sorcières. 

Inktober 2013 - sorcières

Cette année, en 2018, je reprend l’idée des sorcières – même si c’est assez commun et beaucoup de monde utilise ce thème. Mathieu Genelle, avec qui je collabore sur Taleming (histoires à lire pour les enfants), propose une petite phrase par dessin pour ajouter une petite histoire sur ces aventures. Une fois n’est pas coutume, le dessin vient avant l’histoire, c’est donc à lui d’adapter au fur et à mesure son texte. Et comme en plus je reviens dessus, chaque phrase est une vraie collaboration autour d’un dessin fait souvent la veille. 

On aura donc toujours deux protagonistes dans une petite scène avec un ou plusieurs animaux. 

Inktober 02 - Tranquil + 1day1animal 253 - Chinchilla
Nos deux apprenties sorcières vétérinaires se reposent avec le chinchilla géant.

Comment tenir un mois avec ce challenge de dessin ?

Là encore, pas de recette miracle mais plutôt : prévoir et préparer son mois. 

J’ai commencé en amont, fin septembre, par décider ce que je voulais faire. Dans la foulée j’ai storyboardé les premières images en miniatures. 

miniatures des premieres images d'Inktober 2018

Ensuite c’est assez simple. J’essaie d’être le plus en avance possible en fonction de mon emploi du temps car rappel important : ceci n’est pas un travail. Il a donc lieu le soir après les contrats qui sont effectivement un emploi rémunéré et donc prioritaire. C’est très important car il ne faut pas que cette activité, certes ludique, réduise ma rentabilité ou la qualité des services que je vends. Sinon c’est contre-productif. 

Matériel de dessin pour Inktober

Une fois les vignettes posées, j’ai choisi un format de papier, toujours le même, A5 reste ma zone de confort. Cette année j’ai pêché par gourmandise en achetant 3 blocs d’un papier que je pensais être le bon et qui s’est révélé affreux. J’aime les papiers lisses et je me suis retrouvée avec du Arches grain fin pour l’aquarelle, et l’impression de crisser de la plume sur un tableau noir. J’ai fait le premier dessins dessus et j’ai changé. J’ai donc 3 blocs de papier Arches – 1 feuille à céder, si quelqu’un aime dessiner sur du papier de verre, faites-moi signe XD 

Inktober 01 - Poisonous + 1day1animal 252 - Kangaroo Rat
Le papier Arches ne me réussit pas, j’ai eu du mal à finir cette illustration

J’hésitais entre monochrome et aquarelle, j’ai donc fait un petit sondage sur Twitter et le monochrome l’a emporté. Ça tombe plutôt bien car je ne pratique pas souvent et je sors de ma zone de confort sur ce plan. 

Matériel de dessin pour Inktober : la plume, l’encre, les pinceaux

Ensuite côté matériel, je suis restée sur mon encre DeAtramentis noire, elle est imperméable quand elle sèche mais elle se dilue plutôt bien dans l’eau donc elle sert pour l’encrage et pour le lavis. J’ajoute juste une touche de rose sur les joues pour faire ressortir mes petites sorcières et voilà ! Pour le papier je suis repassée sur un papier lisse Daler Rowney qui a l’avantage d’être très abordable et très agréable. Il gondole un peu donc il faut le fixer. 

Côté plume, j’ai un porte plume très agréable Tachikawa T36 avec une prise en caoutchouc confortable. Et pour les plumes j’en utilise en ce moment une très souple mais sur ce point j’ai encore beaucoup d’explorations à mener donc pas de conseils précis. Essayez-en en magasin sur votre papier habituel pour faire le bon choix. 

Écureuil Petit Gris tué pour faire les pinceaux
Quand on achète un pinceau « petit-gris » ce sont les poils de cet écureuil.

Les pinceaux ont été un sujet de réflexion pour moi ces derniers temps. Je ne suis ni vegan ni végétarienne (pour l’instant) mais je suis une consommatrice avertie. J’avais par contre un angle mort concernant les pinceaux que j’utilise et je n’avais pas réfléchi à ce que signifie sable, kolinski et autres petit gris pur. Ce sont tous des animaux sauvages. Des écureuils et des belettes ou des martres. Inutile de vous préciser que ces animaux ne sont pas relâchés après un prélèvement amical de quelques poils. En général ils sont piégés et tués, et on prélève leur fourrure dont une partie est utilisée pour nos pinceaux. L’ironie donc de peindre avec de l’écureuil quand on fait attention à la composition des manteaux m’a un peu sauté au visage. 

Les meilleurs pinceaux synthétiques pour l'aquarelle Escoda 1540
Les meilleurs pinceaux synthétiques pour l’aquarelle : Escoda Versatil

Hors de question de jeter mes pinceaux en fourrure, puisqu’ils sont là autant les utiliser jusqu’au bout, mais en revanche je n’en achèterai plus. Il faut donc trouver des pinceaux synthétiques pour l’aquarelle. Il y en a qui argumenteront que le pétrole fait plus de mal que tuer les écureuils, j’aimerais éviter les deux mais pour le moment j’ai pas trouvé de solution idéale, je suis à l’écoute.

Quel est le meilleur pinceau synthétique pour l’aquarelle ?

Donc me voilà partie sur le test de pinceaux synthétiques pour l’aquarelle. J’ai trouvé pour le moment deux marques intéressantes. Attention les deux proposent aussi du poil animal, donc ne vous trompez pas de référence. Windsor & Newton avec la University Series en blanc, un pinceau synthétique classique de bonne qualité, le blanc permet d’éviter de se tromper. Et le meilleur pinceau synthétique pour l’aquarelle, il surpasse quelques pinceaux en poils d’animal pour moi, le Escoda Versatil, série 1540. C’est relativement peu cher (8-15 euros pièce) et très agréable à utiliser pour l’aquarelle et les lavis. 

Différents pinceaux synthétiques pour l'aquarelle : Escoda 1540 ou Windsor et Newton University
Différents pinceaux synthétiques pour l’aquarelle : Escoda 1540 ou Windsor et Newton University

Je reviendrai sur ce sujet avec un article complet et plus de tests 🙂

Et voilà pour ce début de mois d’octobre, bonne chance pour vos dessins, regardez la composition de vos pinceaux et n’oubliez pas : le but est de s’amuser, sortir de sa zone de confort et s’améliorer